Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Des chercheurs ont découvert que l’église San Bernardino de Sien de Xochimilco (Mexico), construite par les Espagnols au XVIe siècle sur les décombres d’un ancien temple aztèque, a gardé son alignement originel face au volcan Iztaccíhuatl.

Facade San Bernadino Xochimilco
AlexandLeigh/Wikimedia

Dans leur mission d’évangélisation du Mexique, les Espagnols ont détruits de nombreux monastères antiques pour y construire des églises. Ainsi, l’église San Bernardino de Sien de Xochimilco (Ndlr : un quartier de Mexico connu pour ses canaux) a remplacé un ancien « téocalli », une pyramide à degrés qui faisait face au volcan Iztaccíhuatl. Pour les anciens, les volcans étaient sacrés car ils étaient censés être habités par les dieux.

Grâce à une étude au scanner laser de l’édifice qui a permis de le reconstruire en 3D sur ordinateur, les chercheurs ont pu prouver que, tous les ans, le 24 février à 7h24min et 48 sec, le soleil qui pointait alors en haut du volcan traversait le temple pour venir se réfléchir sur le second arc-boutant, exactement comme à l’époque du temple aztèque.

Les Aztèques se servaient de ces observations du soleil pour calculer quand planter leurs récoltes et établir leur cycle agraire.

Les Espagnols ont gardé cette tradition astronomique. Incroyable non ?

Source : INAH