Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

A l’époque aztèque, Mexico-Tenochtitlan était construite sur une lagune. L’eau était très présente et les canaux nombreux. Pour arriver à cultiver les sols, les Aztèques inventèrent les chinampas, visibles encore aujourd’hui à Xochimilco…


Si vous visitez Mexico, il paraît impensable de ne pas aller à Xochimilco, ces canaux situés dans le sud-est de la capitale… Voilà pourquoi :

1/ Pour l’ambiance

Xochimilco le dimanche, c’est invivable ! Les locaux prennent d’assaut les trajineras, ces barques colorées  qu’on loue à l’heure, pour fêter des anniversaires, réunir la famille, chanter, manger… C’est le jour le plus animé de la semaine. Le reste du temps, c’est plus calme et la balade sur l’eau nous ferait presque oublier que Mexico, c’est 8,851 millions d’habitants et plus de 20 millions avec l’agglomération.

2/ Pour les couleurs

Les trajineras sont toutes peintes de couleurs vives et les embarcadères où elles sont regroupées se voient de loin ! Rouge, jaune, ça pète et ça met de bonne humeur. Un peu comme les mariachis qui viennent te chanter une chanson sur demande pendant la balade.

Xochimilco © M.C.
Xochimilco © M.C.

3/ Parce que c’est le Mexico aztèque

Les canaux de Xochimilco sont un vestige de l’ancienne Mexico-Tenochtitlan, à l’époque aztèque. Ces derniers ont inventé un système de culture sur l’eau appelé « chinampas ». Ce mot d’origine nahuatl signifie littéralement « lieu de la clôture de roseaux » (chinámitl, clôture de roseaux, -pan lieu), c’est-à-dire une parcelle de culture, il est parfois traduit par « jardin flottant ».  Avec des branches entrelacées, on construit des morceaux de terre sur lesquels est entassée de la boue ramassée au fond de la lagune. Très fertile, elle permet de faire pousser de nombreuses plantes : haricots, maïs… Ces mélanges de boue et de branches finissent par sécher et forment des îlots au milieu des canaux.

4/ Parce que c’est un patrimoine en danger

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987, le site de Xochimilco est aujourd’hui en danger. Les eaux sont polluées et l’agriculture devient de plus en plus compliquée. L’eau, risque même de venir à manquer dans les quinze prochaines années prédisent certains chercheurs et Xochimilco pourrait se retrouver à sec !