Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Si vous allez au Mexique, il paraît impensable de ne pas s’arrêter dans la capitale ! Ne serait-ce que pour voir les couleurs, sentir Mexico et aller au musée d’archéologie, il faut au moins passer cinq jours sur place.


Pour mon second voyage au Mexique, j’ai choisi de me concentrer sur Mexico et les alentours, plus deux villes coloniales (San Miguel de Allende et Guanajuato). Avec près de 21 millions d’habitants, la capitale Mexico City est la 4e mégalopole au monde. C’est tentaculaire, gigantesque et pourtant si l’on reste dans l’hyper centre, tout peut se faire facilement à pied. Pour se rendre compte du monde, il faut prendre le métro ou les rues commerçantes derrière le Palacio Nacional. Les vendeurs sont installés directement sur le trottoir. C’est vivant, ça crie, c’est génial ! J’adore !

Détour obligatoire par la pasteleria Ideal !

Pour aller à Mexico, j’ai choisi la compagnie Aero Mexico. Départ à 23h de Paris, arrivée à 4h30 à Mexico après onze heures de vol. De l’aéroport Benito-Juarez, plusieurs solutions pour rallier le centre-ville : j’ai choisi le bus car c’était le plus facile. L’arrêt est juste devant la sortie du Terminal. Avant de quitter l’aéroport, pensez à acheter une carte de transport que vous rechargerez ensuite. Elle fonctionne pour les bus, tram et métro. Bon après, le souci c’est que tu arrives à 5h du matin en plein centre-ville. Je suis descendue à Bellas Artes. Il faisait nuit noire. Et là, ben si tu peux aller à l’hôtel tant mieux, sinon si tu as pris un Airbnb comme moi, ben tu attends…

Pour patienter, rien de tel qu’un petit dej’ à la pasteleria Ideal (voir la carte ci-dessous). C’est une institution ! On choisit ses pâtisseries, on les pose sur un plateau et pendant qu’on paie, une vendeuse les met dans des sacs plastiques. Pour déguster tout ça, il y a des bancs derrière la cathédrale Métropolitaine avec vue sur le Zocalo. C’est pas mal. Ensuite, vous pouvez visiter la cathédrale et enchaîner avec le Templo Mayor juste à côté. Il y a le site archéologique à proprement parler, mais aussi un musée adjacent. Pour mon premier jour, j’ai préféré flâner dans les rues.

A chaque rue sa spécialité

Je suis donc allée jusqu’au marché d’artisanat de La Ciudadella à quelques encablures en passant par la calle Regina, une rue piétonne très agréable pleine de bars. Les rues autour sont très pittoresques : chacune à sa spécialité. La rue des plombiers, puis celle des garagistes… Par contre, si vous commencez à voir un étal de poulet, fuyez c’est la rue de marchands de volailles. Il y a des carcasses de poulet partout et l’odeur est… prégnante. Âmes sensibles et vegans s’abstenir ! Plus loin, passez par la rue qui forme le Barrio Chino (trois restaurants totalement désertés) puis allez jusqu’au mercado San Juan pour manger des plats typiques et pas cher dans un cadre bruyant mais sympa.

Retour près du Zocalo dans les rues tagguées Emiliano-Zapata et De La Santisima. Devant l’église de la Santisima-Trinidad, on peut s’asseoir sur les marches d’escaliers et se reposer. Fin de la journée à l’appart dans le quartier central et assez jeune d’Isabel la Catolica. Pour la soirée, j’ai choisi d’aller écouter des mariachis Plaza Garibaldi.

24H à Mexico ça passe vite ! Si vous avez plus de temps, n’hésitez pas à aller visiter le site de Teotihuacan ou poussez jusqu’à Tula. Prenez le temps aussi d’aller dans le sud de la ville, à Coyocan, le quartier bourge/bobo de Frida Kahlo, et Xochimilco pour faire un tour en barque.

 TOUS LES SITES VISITES DANS LA VIDEO 24H A MEXICO

>> Pour faire apparaître les légendes sur la carte, cliquez sur l’icône carré à côté du titre