Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La Pierre du Soleil, aussi appelée calendrier aztèque, est une pièce maîtresse de l’art aztèque. Exposée au Musée national d’Anthropologie de Mexico, elle vaut la peine que l’on s’y attarde pour en scruter les moindres détails…

3,6 mètres de large, près de 24 tonnes… Les dimensions de la Pierre du Soleil sont hors-normes ! Ce chef d’oeuvre de l’art aztèque sculptée en 1479, a été découvert en 1790 au sud-est du Zocalo à Mexico. Elle fut d’abord déplacée en face de la cathédrale, puis dans le cimetière voisin avant d’arriver, en 1885, au Musée national. Aujourd’hui, la pierre se trouve sur le mur du fond de la salle Mexica. Quand vous arrivez, elle est face à vous. De loin comme de près, on ne peut qu’être impressionné par ses dimensions gigantesques. Mais on est loin de la vérité. Comme pour les pyramides, il faut se l’imaginer colorée, peinte de couleurs vives, du rouge, du jaune. La sculpture prend alors une tout autre dimension et le visage de Tonatiuh ressort encore plus.

La Pierre du Soleil se lit de l’intérieur vers l’extérieur

Cette pierre monumentale représente l’ère du Cinquième soleil, celui qui est en cours chez les Aztèques et qui arrive après « Soleil 4 Mouvement » (en nahuatl : Nahui Ollin). Les quatre ères précédentes se sont toutes achevées par d’immenses cataclysmes. Pour les peuples de la Méso-Amérique, le genre humain avait été créé quatre fois.

La Pierre du Soleil est composée de cercles concentriques qui se lisent de l’intérieur vers l’extérieur. En son centre se trouve le visage de Tonatiuh, le dieu Soleil. Puis sont dessinées les 4 ères. Viennent ensuite les 20 glyphes des jours, puis les rayons du soleil. Enfin, sur le dernier cercle, figure des points représentant les étoiles.

Pour faire apparaître les légendes dans la photo, survolez l’image avec votre souris et cliquez lorsqu’un point apparaît. 

Source :Les Aztèques aux éditions Le Figaro Collection, Les Mayas et les Aztèques d’Antonio Aimi aux éditions Hazan.