Facebooktwitterlinkedinmail

Les Mystérieuses cités d’or, heu non pardon, Les Mystérieuses cités mayas. On ne parle pas ici du dessin animé, mais bien d’une trilogie de documentaires dont les deux premiers épisodes sont diffusés ce mardi 31 mars sur RMC Découverte.


Chichen Itza © M.C.
Détail du jeu de balle à Chichen Itza© M.C.

Dans le monde de l’archéologie, le temps est long et pourtant tout va très vite. Les fouilles peuvent prendre des années, mais les trouvailles s’accélèrent grâce à la technologie. Ainsi, l’arrivée du Lidar et de la 3D ont révolutionné le travail des archéologues. Il est plus facile de nos jours d’interpréter ce que l’on trouve sur le terrain, dans les cités mayas, de comprendre comment se sont façonnées ces villes et ce qui les a fait disparaître.

Mardi 10 mars, les journalistes étaient conviés à la projection d’un des documentaires de la trilogie, en l’occurrence, celui consacré à Chichen Itza en présence de l’équipe de production. Pendant trois semaines, Claire Denavarre et Fabrice Buysschaert ont eu le privilège de tourner à Chichen Itza et surtout d’avoir accès à des endroits d’ordinaire fermés au grand public.

La cité maya de Chichen Itza a été construite sur des grottes et des cénotes

Le documentaire s’ouvre sur une interview de Guillermo de Anda, spéléologue et archéologue spécialiste des Mayas et des cénotes. On sait l’importance de l’eau et en particulier des cénotes chez les Mayas. C’était le lieu de sacrifices, du passage vers l’inframonde. L’interview a été tournée dans une grotte et Guillermo de Anda affirme sans rire que « les stalactites représentent les seins de la terre et les stalagmites des phallus, quand ils se rejoignent ils donnent la vie« . Une anecdote savoureuse qui donne le sourire et nous plonge dans l’ambiance de mystère qui entoure la création de Chichen Itza. Le documentaire mêle reconstitutions avec des acteurs, reconstitutions en images 3D de la cité et vues en hauteur tournées au drone sur place. Un mix parfait pour permettre au grand public d’appréhender le sujet.

On apprend, au détour de ces 50 minutes, une multitudes de choses. Ainsi, la ville de Chichen Itza s’est construite en deux fois. La veille cité est bâtie autour du caracol, l’observatoire dont les fenêtres étaient tournées vers le soleil, la lune et Vénus. « Du haut des temples, les prêtres prenaient des notes. Ils avaient une vision très nette de la voûte céleste« , affirme Marco Antonio Santos, le directeur du site.

Une urbanisation en deux temps

La deuxième urbanisation de la ville sera largement inspirée de la civilisation Toltèque avec le temps des guerriers et la grande pyramide Kukulkan. Le documentaire apporte un éclairage intéressant sur ce fait. Non, ce ne sont pas les Toltèques qui sont venus à Chichen Itza, mais bien les Mayas de Chichen qui sont allés jusqu’à Tula. En effet, pour faire du commerce, les habitants de Chichen Itza se sont déplacés via la mer et le port de Isla cerritos qu’ils possédaient.

Le documentaire nous plonge ensuite dans les entrailles de la pyramide Kukulkan. On peut ainsi voir des images inédites de la seconde pyramide qui se trouve à l’intérieur. Enfin, une reconstitution plus vraie que nature du tzompantli montre à quel point les sacrifices faisaient partie du quotidien des habitants de Chichen Itza.

Diffuser la culture mexicaine en France « est très important »

Pour Rodrigo Pintado, jefe de cancilleria à l’ambassade du Mexique en France, ces reportages sont essentiels à la vie économique du pays. « Nous avons un très riche patrimoine dont nous sommes fiers. De pouvoir le diffuser en France est très important. Les touristes français sont très appréciés car ils ne restent pas confinés dans leur hôtel. Ils aiment découvrir et apprendre et le Mexique à beaucoup à offrir« , explique le numéro 2 de l’ambassade. Ambassade qui a d’ailleurs contribué à la production. « Aujourd’hui, la technologie nous permet de découvrir différemment la culture. Avec les drones, la 3D… Cela nous fait voyager dans le temps. C’est un atout. Maintenant, il faut savoir comment les utiliser pour diffuser et protéger le patrimoine« , a conclu Rodrigo Pintado.

Ce reportage sur Chichen Itza clôt la trilogie Les Mystérieuses cités mayas après celui sur Teotihuacán et celui sur Tikal.

Les Mystérieuses cités mayas : Tikal suivi (durée 50 min) suivi de Les Mystérieuses cités mayas : Chichen Itza (durée 50 min). Diffusion le mardi 31 mars à 20h55 sur RMC Découverte.