Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Xochipilli est un dieu Mexica associé aux fleurs, aux plantes, à la danse et à la musique. Appelé le prince des Fleurs, il fait partie des divinités du maïs et des cycles végétaux. Annonciateur du printemps, il fait l’objet d’une mise en avant par le Musée National d’Anthropologie de Mexico (MNA).

Xochipilli
Xochipilli

Le prince des fleurs, Xochipilli est représenté de différentes manières. Au MNA, on peut voir sa statue en position assise. Le trône sur lequel il est assis est décoré de l’image d’un papillon butinant le nectar d’une fleur. Son corps est recouvert de végétaux. On peut notamment observer la fleur de la sinicuichi, une plante hallucinogène sur son dos. Sur ses cuisses sont dessinées des fleurs de tabac. Dans le codex de Florence, on le voit sous l’apparence d’un homme portant un masque (voir illustration ci-dessus).

Une divinité ambivalente

Xochipilli est un nom composé des mots xochitl (fleur en nahuatl) et pilli qui signifie prince. Xochipilli a deux facettes. D’un côté, il représente le plaisir de la danse, de la musique et de la création artistique, et de l’autre, les dangers de la boisson, des comportements à risque.

Il est le dieu le plus privé parmi ceux qui habitaient dans les maison des nobles et des souverains (Bernardino de Sahagun)

Jusqu’au mois de juillet, la statue de Xochipilli, est exposée seule, au milieu de la salle A1 du MNA. L’idée est de mettre en valeur l’une des pièces maîtresses de la culture mexica. Grâce à des écrans tactiles, il est possible de voir en détail l’oeuvre et même de sentir les fleurs représentées.