Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

L’art du tetzáhuitl c’est-à-dire le présage, fait l’objet d’une exposition temporaire au musée du Templo Mayor, à Mexico. Deux points de vue s’opposent : celui des autochtones et celui des Conquistadors. L’exposition est visible jusqu’en mars 2020.

Une exposition temporaire au Musée du Templo Mayor à Mexico sur la conquête © Melitón Tapia, INAH.
Une exposition temporaire au Musée du Templo Mayor à Mexico sur la conquête © Melitón Tapia, INAH.

Le 8 novembre 2019 correspondait aux 500 ans de la rencontre entre Hernan Cortès et Moctezuma à Tenocthtitlan. A l’occasion de cette date anniversaire, le musée du Templo Mayor présente une exposition temporaire sur le thème du tetzáhuitl autrement dit le présage. L’idée est de présenter les événements des deux points de vue : les aztèques d’un côté, les Conquistadors de l’autre.

L’exposition est divisée en deux. Trente pièces sont exposées. A gauche, vingt pièces regroupant des sculptures, des poteries etc. présentent la vision du monde version Mexica. A droite s’oppose le point de vue espagnol. On peut voir des représentations des hommes de Cortès dans leur amure et sur les chevaux qui ont tant effrayé les populations locales.

« Les pratiques divinatoires ne sont pas des pratiques superstitieuses »

Pour Guilhem Olivier, historien français et chercheur de l’université nationale autonome du Mexique (UNAM), le but de cette exposition est aussi de remettre les pendules à l’heure. Les croyances des Mexica n’étaient pas fantaisistes comme ont pu le penser les Espagnols lors de la conquête, au contraire a-t-il expliqué dans son discours lors du vernissage de l’exposition. « Il s’agit de questionner cette vision schématique et d’apporter des éléments pour y réfléchir. Notamment les pratiques divinatoires qui ne sont pas des pratiques superstitieuses mais au contraire, des pratiques qui visent à connaître le monde et l’ordonner. Certaines études montrent que ces études sont les prémices de la science moderne« , a déclaré le chercheur.

Tetzáhuitl. Los presagios de la conquista de México, Musée du Templo Mayor. Visible jusqu’en mars 2020.