Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Outre le sud du Mexique, les Mayas ont aussi vécu au Guatemala. D’ailleurs, encore aujourd’hui, la culture maya quiché y est très vivace. C’est une plongée au cœur de ce pays d’Amérique Centrale que propose samedi 1er avril à 20h50 Echappées Belles, l’émission de France 5 animée par  Jérôme Pitorin.

Echappées Belles au Guatemala

« Si les Mayas n’avaient pas existé, nous n’aurions pas cette richesse culturelle, ici au Guatemala » , explique une tisseuse au présentateur Jérôme Pitorin alors qu’il visite une échoppe où l’on vend des écharpes multicolores. La culture maya, il en est beaucoup question dans Echappées Belles, samedi soir sur France 5.

Après nous avoir amené à Antigua, sur les traces des conquistadors, Jérôme Pitorin part à la recherche de l’oiseau mythique : le Quetzal. Présent sur la monnaie nationale, sur le drapeau, son nom provient du nahuatl quetzalli, qui signifie « grande plume verte ». Pour les Mayas et les Aztèques, le quetzal était un oiseau sacré, dont les plumes étaient très prisées. Les hauts dignitaires les utilisaient souvent pour leurs parures. Ainsi, le Penacho de Moctezuma était composé de plus de 450 plumes de quetzal. Au Guatemala, on peut facilement l’observer et le prendre en photo en se rendant dans le nord du pays au sein de la Réserve naturelle Ranchitos del Quetzal, aussi appelée parc écologique Gucumatz.

Impossible non plus, de ne pas visiter les ruines de Tikal, les plus emblématiques du pays. Plus de 3 000 structures composent l’ancienne cité maya. Encore aujourd’hui, la plupart sont enfouies sous la végétation. Seules, 88 structures ont été restaurées et sont visibles du public explique un archéologue. Comme à Palenque, ou Uxmal, les jardiniers ont fort à faire pour arracher les plantes envahissantes de la jungle. La nature a vite fait de reprendre ses droits !

Une cérémonie religieuse, comme si vous y étiez !

Direction ensuite la capitale du pays : Guatemala City. Barbara Arroyo est archéologue et dirige les fouilles sur le site archéologique maya situé en périphérie de la ville. Selon elle, il faudra encore dix années de recherche pour mettre à jour la totalité du site. On découvre ensuite les différents objets retrouvés sur place : statuettes zoomorphes, vases etc. Malgré tout ces efforts, il reste encore beaucoup à découvrir sur cette civilisation dont ne savait quasiment rien il y a encore 200 ans.

Vient ensuite sûrement le passage le plus intense du reportage. Jérôme Pitorin suit la préparation de la cérémonie pour la nouvelle année lunaire du calendrier Maya. Un prête local maya explique et commente le rituel capté par les caméras de l’émission. Des images saisissantes et rares.

Pendant 1h25, le reportage nous amène au cœur du Guatemala. Entre vues aériennes impressionnantes et témoignages de locaux (dont certains ont des idées de génie), on ne peut que vous conseiller de vous laisser guider sur les pas des Mayas d’aujourd’hui, à la découverte du pays et de ses richesses.

Echappées Belles spécial Guatemala, samedi 1er avril sur France 5 à 20h50.