Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La langue parlée par les Aztèques s’appelle le nahuatl. Elle appartient à la famille linguistique uto-aztèque. Les Espagnols l’utiliseront après la conquête, notamment pour l’évangélisation des populations locales.

Pages 12 et 13 du Codex Cospi. Les 4 points cardinaux aztèques et les 20 signes associés du Tonalpohualli.
Pages 12 et 13 du Codex Cospi. Les 4 points cardinaux aztèques et les 20 signes associés du Tonalpohualli. (Wikipedia)

La question revient souvent : quelle langue parlaient les Aztèques ? Il s’agit du nahuatl. Celle langue était parlée sur toute l’aire Aztèque, soit une grande partie du Mexique actuel. Elle appartient au groupe linguistique uto-aztèque dont l’aire de répartition va des Etats-Unis au Panama.

Le nahuatl était la langue des Aztèques et par ricochet de tous les peuples soumis par ces derniers. Les provinces conquises l’adoptaient unes à unes. Cela permettait entre autre de faciliter les échanges commerciaux. Les Espagnols l’utiliseront après la Conquête. Ce sont surtout les missionnaires qui en feront usage pour évangéliser les populations locales.

Lorsqu’elle a été transcrite en écriture occidentale, elle a gardé certaines spécificités comme par exemple la prononciation du « x » en « ch » ou bien le « ch » qui se dit « qu ».*

Si vous habitez Paris, vous pouvez apprendre le nahuatl auprès de l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) à raison de deux heures hebdomadaires.

Aujourd’hui encore, la langue nahuatl est parlée par 1 376 000 locuteurs de plus de cinq ans.

* Source : Les cahiers de Science & Vie, histoire et civilisations, octobre 2019