Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Trois récits, trois façons différentes d’aborder la conquête. Sonia V. Rose, professeur des universités en Civilisation de l’Amérique latine, s’intéresse à ces trois auteurs (Hernán Cortés, Bernal Díaz del Castillo, Francisco López de Gómara) et analyse l’apports de leurs écrits dans la fondation du Mexique…

Portrait de Cortés d'après l’œuvre originale obtenue par l'historien Paul Jove
Portrait de Cortés d’après l’œuvre originale obtenue par l’historien Paul Jove

La conquête est un des piliers fondateurs de la nation mexicaine. Commémorée et actuellement révisée par les historiens, plutôt qu’aux événements, Sonia Rose s’intéresse davantage à la narration qui en a été faite. Elle viendra en parler lors d’une rencontre jeudi 27 septembre à l’Institut Culturel du Mexique.

Si Cortés et Díaz del Castillo ont vécu ces faits, López de Gómara est un humaniste qui n’a jamais traversé l’Atlantique. Tous trois rédigent sous différentes formes (lettres, témoignage historique, chronique). Leurs repères spatio-temporels divergent aussi : en temps réel au Mexique ou des décennies plus tard depuis le Guatemala et enfin quelques années après les faits depuis l’Espagne.

Outre l’évocation de la richesse de ces points de vue, Sonia V.Rose reviendra sur la lecture que nous en avons cinq siècles plus tard mais aussi sur la contribution au discours fondateur de la nation de ces trois auteurs.

Sonia V. Rose est professeur des universités en Civilisation de l’Amérique latine (époques moderne et contemporaine) à l’Université de Toulouse, actuelle Directrice de la Maison universitaire franco-mexicaine, structure de coopération scientifique bilatérale sous la tutelle du MESRI et de la SEP.

Conférence de Sonia V. Rose, jeudi 27 septembre, 18h30 à l’Instituto Cultural de México, 119, rue Vieille du Temple à Paris. Tel : 01 44 61 84 44. Entrée libre, dans la limite des places disponibles.