Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Girl power ! De nombreuses fouilles dans le nord du Pérou ont permis de prouver que certains villages Mochicas étaient gérés par les femmes. L’exemple le plus connu est la Dame de Cao…


La Dame de Cao © M.C.
La Dame de Cao © M.C.

Elle mesure 1m45 et vous regarde de ses yeux noirs, vêtue de son costume d’apparat et de ses multiples bijoux en or. La statue, reconstituée en 3D à partir d’une momie, est plus vraie que nature. La Dame de Cao, c’est son nom, était une dirigeante âgée de 20 à 25 ans. Peut-être aussi une chamane. Elle incarnait le pouvoir et sa tombe regorgeait de couronnes et de sceptres prouvant son appartenance au gouvernement.

Lorsque les conquistadors ont débarqué au Pérou, ils sont tombés sur des villages dirigés par des femmes. Francisco de Toledo écrit ainsi à la couronne d’Espagne qu’il a été confronté aux « gens de la côte et des plaines qu’il appelait yungas. C’était des personnes très faibles. Dans la plupart des villages de la côte, elles gouvernaient et elles commandaient. Les femmes se nommaient les Tallaponas et dans d’autres parties les Capullanas. Celles-ci étaient très respectées. »

Les femmes exerçaient le pouvoir chez les Mochicas

Surprenant ? Pas tant que ça, explique Luis Jaime Castillo, docteur en archéologie dans une vidéo visible dans la dernière partie de l’exposition Le Pérou avant les Incas au musée du quai Branly. Selon lui, les Mochicas n’étaient pas une société patriarcale. Au contraire ! De nombreuses fouilles ont permis de mettre à jour des tombes de dirigeantes.

C’est notamment le cas à Huaca Cao Viejo, sur le site archéologique d’El Brujo, dans la vallée Chicama, dans le nord du Pérou. C’est là qu’a été découverte la tombe de la Dame de Cao. A San José de Moro, la fouille d’une tombe royale a permis de retrouver des masques dont les coiffes à plumes permettent d’affirmer qu’il s’agissait de la tombe d’une femme.

RELIRE LE LIVE-TWEET DE L’EXPOSITION

Le Pérou avant les Incas, au musée du quai Branly, du 14 novembre 2017 au 1er avril 2018.