Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Pacal le Grand (K’inich Janaab’ Pacal en maya) est décédé le 28 août 683. Roi de Palenque, il fut le bâtisseur de Palais de Palenque et du temple des Inscriptions. Retour sur le règne d’un roi qui n’était pas prédestiné à occuper le trône…

Pacal le grandComment Pacal le Grand qui n’était pas fils de roi a-t-il pu accéder au trône de Palenque ? Aucune stèle retrouvée dans la grande cité maya ne le dit vraiment. Un panneau ovale montre Pacal le Grand assis en tailleur, sa mère agenouillée devant lui, lui tendant la couronne royale de la ville. Mais pourquoi lui ? Une des hypothèses les plus probable est que Calakmul ayant mis à sac la cité de Palenque, la plupart des membres de la famille royale ont été tués pendant l’assaut.

Pacal, un grand bâtisseur

C’est ainsi que Pacal le Grand, né en 603 accède au trône le 26 juillet 625. Durant ses 58 ans de règne, il a transformé la ville. On lui doit entre autre les deux monuments emblématiques de la cité maya : le Temple des Inscriptions et le Palais. Ces deux ensembles, sont les premiers que vous voyez lorsque vous pénétrez dans la zone archéologique.

Le Temple des inscriptions est une pyramide imposante dont l’escalier intérieur conduit à la crypte où fut enterré Pacal le Grand et pour les Mayas, à l’inframonde. On l’appelle Temple des Inscriptions car à l’intérieur ont été retrouvés des panneaux gravés racontant l’histoire de Palenque.

Outre ses succès architecturaux, Pacal le Grand a réussi à reconquérir les territoires bordant le fleuve Usumacinta grâce à son alliance avec Bouclier-Jaguar II de Yaxchilan. Après sa mort le 28 août 683, il faudra attendre le 16 février 702 pour que son fils Serpent-Jaguar II soit couronné.