Facebooktwitterlinkedinmail

Selon un chercheur interviewé par le magazine National Geographic, les Mayas ont créé une maquette en 3D de la grande pyramide Kukulkan avant de l’ériger.

La grande pyramide Kukulkan de Chichan Itza © M.C.
La grande pyramide Kukulkan de Chichan Itza © M.C.

Tous les ans c’est la même chose. Lors de l’équinoxe de printemps, un phénomène exceptionnel se produit à Chichen Itza, sur la grande pyramide Kukulkan. L’ombre d’un serpent se dessine et descend les escaliers de la grande pyramide au fur et à mesure que le soleil décline. Une bizarrerie qui attire tous les ans des milliers de personnes. Sauf cette année 2020, toutes les festivités ayant été reportées pour cause de coronavirus. Récemment, les chercheurs ont découvert que la pyramide Kukulkan avait été construite par-dessus une autre pyramide. Au-dessous, elle cacherait un cénote. Mais jamais n’avait été évoquée la possibilité que les Mayas aient fait une maquette de leur ouvrage avant.

Les Mayas auraient créé une maquette en 3D

Mais comment les Mayas ont-ils pu concevoir un jeu de lumière aussi précis ? D’après un chercheur interrogé par le magazine National Geographic, ils ont tout simplement fait une maquette en 3D avant de bâtir la pyramide. C’est comme cela qu’ils ont pu définir les triangles de lumière visibles lors de l’équinoxe de printemps sur Kukulkan. “Cela a dû demander un savoir-faire extraordinaire, explique un chercheur. Ils ont probablement créé un modèle réduit en 3 dimensions, peut-être en vois ou en argile. Ils ont exposé ce modèle au soleil le jour de équinoxe. Les rayons du soleil sont directement arrivés sur le modèle. Ils l’ont ensuite manipulé jusqu’à ce qu’ils trouvent l’effet recherché.