Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Des travaux de démolition d’un supermarché dans le centre de Mexico ont permis de mettre à jour un temple aztèque dédié au dieu du vent : Ehecatl. Le temple de forme cylindrique mesure 11 mètres de large pour 1,20 mètre de hauteur.


Il a fallu creuser 3 mètres sous terre pour le découvrir. C’est au moment de détruire l’ancien supermarché El Sardinero, en 2014, que le temple aztèque a été mis à jour. Deux ans plus tard, en mars 2016, les recherches sont entrées dans une seconde phase. De nombreux objets ont été déterrés et le temple vieux de plus de 650 ans a été consolidé.

>> 550 personnes massacrées à Zultépec-Tecoaque pendant la Conquête

De forme cylindrique, l’édifice abritait des restes humains. Sept squelettes ont été découverts et sont actuellement en cours d’analyse. Une urne contenant les os d’un nouveau-né ainsi que des os de poulet, de l’obsidienne et des restes de copal a également été retrouvée sur place. A cela s’ajoutent des figurines de céramique représentant des singes et des becs de canard. Tout cela laisse à penser que le temple était dédié au dieu du vent aztèque, Ehecatl.

Autant dire que le nouveau supermarché qui devait voir le jour sur cet emplacement ne sortira jamais de terre ! En deux ans, douze archéologues et divers spécialistes se sont succédé pour travailler sur le site. En tout, il ont découvert près de 43 000 objets. Devant l’importance des découvertes, le terrain a été cédé par l’entreprise de construction pour que les recherches archéologiques puissent continuer.

>> Des ossements associés au dieu Ometochtli découverts dans un puits

Ce genre de découvertes en plein cœur de Mexico n’est pas rare. En septembre 2015, un Tzompantli avait été mis à jour au numéro 24 de la rue du Guatemala, non loin du Templo Mayor dans le centre de la capitale. La structure, recouvertes de crâne, était dédiée au dieu aztèque du soleil et de la guerre, Huitzilopochtli.

Temple aztèque découvert sous le supermarché © INAH
Temple aztèque découvert sous le supermarché © INAH