Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

De nouvelles recherches ont permis de mettre à jour des cranes et de retracer le massacre survenu à Zultépec-Tecoaque. C’est là qu’une caravane composée de 550 personnes accompagnant Hernan Cortès, a été sacrifiée par les Acolhuas, alliés des Aztèques.

© INAH
© INAH

Pendant la conquête, une des caravanes qui accompagnait Hernan Cortès jusqu’à Mexico, a été décimée par les Acolhuas. Les hommes et femmes qui la composait, soit 550 personnes en tout, ont été capturés et enfermés pendant six mois dans des cellules sans porte. Puis ils ont été sacrifiés. Les animaux ont subi le même sort.

C’est grâce à de nouvelles recherches entreprises sur le site de Zultépec-Tecoaque à Tlaxcala depuis le mois d’août, que l’on a pu savoir ce qui c’était réellement passé.

A Zultépec-Tecoaque, les Espagnols et leurs alliés ont été massacrés. Tous les membres de la caravane composée de 15 conquistadores espagnols, 45 soldats et 350 indigènes alliés des espagnols ont été immolés. Puis les restes de certains d’entre eux ont été placés sur un Tzompantli tandis qu’avec les autres, les Acolhuas ont confectionné des trophées à base d’os qui venaient orner l’intérieur des habitations.

D’après des chercheurs de l’INAH, ces immolations avaient pour but de demander aux dieux leur protection contre l’arrivée d’étrangers.

Pour Hernan Cortès, ce fut une lourde perte dans sa conquête du Mexique. Comme le raconte Bernal Diaz del Castillo dans son livre, les populations locales ont souvent accueilli les étrangers avec des flèches et des jets de pierre, mais ce massacre reste l’une des plus lourde défaite des Espagnols…

Sources : ancient-history, El Universal, INAH