Facebooktwitterlinkedinmail

docAM, la documentation américaniste, est une nouvelle plateforme gratuite regroupant articles, livres, thèses sur toutes les civilisations préhispaniques. Franck Garcia, spécialiste des Incas et créateur du site, nous en dit plus.

docAM, le site de documentation américaniste
docAM, le site de documentation américaniste créé par Franck Garcia et Aliénor Letouzé

Aliénor Letouzé et Franck Garcia, tout deux docteurs en archéologie de Sorbonne Université, lancent une plateforme de documentation gratuite et accessible à tous sur les civilisations préhispaniques : docAM, la documentation américaniste. Franck Garcia nous explique la genèse du projet et son devenir.

Mayazteque : Quand et comment vous est venue l’idée de créer ce site ?

Franck Garcia : Fin 2019, en complément de notre formation d’archéologue, nous nous sommes lancés, mon épouse et moi-même, dans une formation d’ingénieur informatique, afin d’ouvrir nos horizons professionnels un peu limités dans notre domaine d’expertise. Cette nouvelle perspective est extrêmement intéressante, car elle nous permet de prendre un peu de recul sur la place des outils numériques dans la pratique de la recherche. De notre expérience du doctorat, nous avons retenu que l’accès aux références scientifiques est un aspect non négligeable du métier de chercheur, et la plupart des articles et livres commencent, dans les faits, par ce travail bibliographique (de tri, de consultation, de synthèse, qui permet d’être sur que l’on a fait le tour d’un sujet). Rapidement, il nous est donc venu l’idée d’un outil numérique moderne destiné aux chercheurs américanistes, qui puisse devenir à la fois une base de données de références, et un espace de travail pour constituer une bibliographie, la trier, l’annoter, l’exporter, etc.

Que peut-on y trouver sur docAM ? Faut-il être expert ou les documents s’adressent-ils à tout le monde ?

Franck Garcia : La thématique générale est évidemment circonscrite au continent américain, et plus précisément autour des cultures préhispaniques et des thématiques anthropologiques, historiques et archéologiques. Mais docAM ne souhaite pas se limiter à outrance, car certaines thématiques américanistes recoupent des sujets ou des époques qui touchent d’autres continents (ex : le processus de colonisation au XVIe siècle).

La documentation américaniste ne contient pas que des références d’articles ou de livre, elle enregistre également des références à des ressources audio et vidéo, des conférences, des expositions ou des événements passés liés au monde américaniste.

Par la nature des références qui constituent la base de données, docAM s’adresse principalement aux chercheurs, mais c’est un outil ouvert à tous, au professionnel autant qu’à l’amateur qui souhaite trouver des références scientifiques.

Le site est gratuit et ouvert à tous. Avez-vous prévu de le laisser tel quel ou à terme, faudra-t-il s’abonner ?

Franck Garcia : docAM est un projet personnel et est entièrement gratuit, nous l’avons conçu ainsi, d’abord parce qu’il n’y a aucune raison de faire payer la consultation de références d’ouvrages, et surtout pour sortir de la spirale nord-américaine de la privatisation de la recherche. Il n’a pas de projet marketing, pas de coût démesuré, et aucune pression sur son développement. Et si, un jour, un de nos partenaires souhaitait soutenir financièrement le projet, évidemment, nous pourrions en discuter.

“Nous souhaiterions que la base de données docAM puisse devenir en partie collaborative”, Franck Garcia

Comment choisissez-vous la documentation mise à disposition ? Faites-vous une sélection ? Des personnes peuvent-elles vous soumettre des suggestions ?

Franck Garcia : Nous ciblons la documentation scientifique officiellement publiée. Mais il paraît difficile d’opérer un tri sur la qualité des référence. Dans ce cas, la qualité scientifique n’est plus de notre ressort, c’est au chercheur d’en juger.

Bien sûr, tout le monde est libre de proposer des références à intégrer dans la base.

Franck Garcia : Nous souhaiterions que la base de données docAM puisse devenir en partie collaborative. Non pas être alimentée par “n’importe qui” de façon incontrôlée, mais par une sélection de personnes parmi les partenaires ou les collaborateurs proches de l’application.

Une lecture/recherche en particulier que vous nous conseillez sur votre site ?

Franck Garcia : Et bien je conseillerais surtout de venir faire un tour sur l’application. La base de données est encore très modeste mais elle est alimentée régulièrement. Vous pourrez créer un compte, découvrir les différentes fonctionnalités, consulter les dernières news, et qui sait, peut-être participer au projet.

docAM – La documentation américaniste (cliquez sur l’image pour accéder au site)