Facebooktwitterlinkedinmail

Lorsque l’on regarde le drapeau du Mexique, sur la bande blanche centrale, se trouve un aigle qui tient un serpent dans ses griffes et son bec. Ce n’est pas un hasard. Cela représente une légende Aztèque…

Le drapeau mexicain avec en son centre l'aigle qui tient un rocher
Le drapeau mexicain avec en son centre l’aigle qui tient un rocher

Sur ordre divin, les Aztèques quittèrent leur ville d’Aztlan pour partir vers le sud. L’histoire raconte que ce même dieu leur indiqua l’endroit où fonder Mexico-Tenocthtitlan. Ils devaient s’arrêter à l’endroit même où ils verraient un aigle posé sur un cactus dévorer un serpent.

Un aigle et un cactus pour indication

Au bout d’un certain temps, les Aztèques arrivent près d’une lagune. Mais des riverains, probablement des pêcheurs ou des agriculteurs sont déjà installés là et ne veulent pas céder leur place. Les Aztèques se réfugient alors dans une zone marécageuse. Là, ils découvrent la scène décrite par leur dieu et fondent la ville de Mexico-Tenocthtitlan. Tenochtitlan qui signifie littéralement tetl “pierre”, nochtl “cactus”. On peut traduire le mot par “l’endroit où un cactus pousse sur une pierre”.  Les Aztèques commencent par édifier un temple. Très vite, ils se confrontent aux autres habitants et finissent par soumettre presque toute la région à leur autorité. Petit à petit, ils étendent leur empire.

Selon le codex Tovar, attribué à Jean de Tovar, jésuite mexicain du XVIe siècle, les Aztèques, guidés par les prophéties d’Huitzilopochtli (dieu du Soleil et de la guerre), mirent fin à leur migration depuis le Nord et construisirent Tenochtitlan, sur une île située dans un lac, où un aigle tenait un serpent perché sur un cactus nopal (figuier de Barbarie) en fleurs. Le cactus qui poussa dans le cœur de Copil, fils de la sœur d’Huitzilopochtli, fut jeté sur l’île. Son symbole, cinq points, représente la croyance aztèque selon laquelle le monde était une surface plane, divisée en cinq directions (le nord, le sud, l’est, l’ouest et le centre.

Un mythe réécrit pour coller aux attentes du roi

Voilà pour la version officielle. Dans les faits, il s’agirait d’un mythe réécrit pour coller plus à l’histoire du peuple Aztèque et en faire des guerriers redoutables. C’est leur quatrième souverain, Itzcoatl, qui aurait fait détruire les codex existants pour en fait réécrire de nouveaux affirme Jean Rose dans son livre La légende des soleils. Ainsi, il explique que la ville d’Atzlan n’a probablement jamais existé. Par contre, elle le lieu de départ du mythe, “le lieu des origines“, précise l’agrégé de lettres spécialiste du monde aztèque.

Les aztèques fondent Mexico-Tenotchtitlan en1325.  Au centre de la ville se dresse le complexe religieux du Templo Mayor. Mexico-Tenocthtitlan a la particularité d’être divisée en quartier, les calpulli. La capitale aztèque est organisée, propre et riche. La ville connaitra son apogée au début des années 1500 avec l’accession au pouvoir de Moctezuma II avant de péricliter avec l’arrivée des Espagnols en 1521.