Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Jeudi 24 janvier 2019, France 5 diffuse un excellent documentaire sur le peuple Nazca et ses énigmatiques lignes tracées à même le sol et visibles du ciel… Un éclairage nouveau et bienvenue sur une civilisation mystérieuse.

Capture d'écran (France 5)

A quoi pouvaient bien servir ces lignes et ces glyphes tracés sur un plateau aride péruvien ? C’est ce que l’on découvre en regardant Nazca, les lignes qui parlaient au ciel. Le documentaire de Jean-Baptiste Erreca nous emmène au Pérou à la découverte des civilisations Paracas et Nazca. On apprend ainsi que l’utilité des lignes a varié au fil des ans…

Les lignes de Nazca sont connues dans le monde entier. Surprenantes et gigantesques, elles ont toujours suscité un tas de questions. Il est impossible d’établir un inventaire, mais on sait avec certitude que le colibri mesure 109 mètres sur 50. Le singe, symbole de la fertilité et figure emblématique de Nazca mesure quant à lui 70 mètres sur 83. Récemment, un peu plus au nord de Nazca, d’autres lignes ont été découvertes. Elles datent d’une civilisation antérieure à Nazca : les Paracas.

Des recherches inédites grâces à la science

Ce que montre très bien le documentaire, ce sont les avancées faites grâce à la science. Certaines techniques non invasives auraient pu relever de la science-fiction il y a encore quelques années de cela. Ainsi, on voit des chercheurs examiner une momie sans jamais la toucher ni même la déballer. La momie, elle-même entourée d’un fardo funéraire (soit d’épaisses couches de tissus) est enveloppée dans du papier pour sa conservation. Or, avec la réalité mixte, une technologie qui allie la réalité virtuelle et la réalité augmentée afin de créer des hologrammes interactifs, les chercheurs peuvent travailler sans abîmer l’objet ou la personne. Impressionnant !

Capture d'écran (France 5)
Capture d’écran (France 5)

De nombreux points communs avec les Mayas

Au fil du documentaire de Jean-Baptiste Erreca, on se rend compte à quel point les civilisations précolombiennes du Mexique et du Pérou avaient de nombreux points communs.  Ainsi, la civilisation Paracas, qui a précédé celle de Nazca, procédait à des sacrifices. A l’issue de jeux rituels, l’un des participants était drogué avant d’être décapité. Une pratique qui rappelle celle du jeu de balles chez les Mayas. Autre point commun : la déformation crânienne. Certes, elle est beaucoup plus développée chez les Paracas, ce qui les a fait passer pendant des années pour des extraterrestres, mais on retrouve aussi cette pratique chez les Mayas, notamment à Palenque. Il suffit d’observer les représentations de Pacal le Grand pour s’en convaincre.

Nazca, les lignes qui parlaient au ciel, jeudi 24 janvier à 20h50 sur France 5. Disponible ensuite en replay sur le site https://www.france.tv/france-5