Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

C’est une petite révolution. Le Codex de Dresde,conservé dans les collections de la Bibliothèque nationale et universitaire de Saxe, en Allemagne, a été entièrement numérisé. Il est désormais consultable en PDF. 

Codex de Dresde
Codex de Dresde

Les Codex sont des parchemins écrits en langue maya. Quatre d’entre eux ont survécu à la Conquête. Le plus connu et le mieux conservé est sans aucun doute le Codex de Dresde.

Le Codex de Dresde est composé de 39 feuillets

Ce dernier est composé de trente-neuf feuillets de papier végétal pliés en accordéon. Des hiéroglyphes, des chiffres et des personnages sont représentés dans le Codex. Il contient également des calendriers rituels et divinatoires, des calculs portant sur les phases de Vénus, les éclipses du Soleil et de la Lune, etc. Plusieurs scribes – cinq ou huit, selon les spécialistes qui l’ont examiné, l’ont probablement rédigé peu avant la conquête espagnole. Il réapparaît en Europe où la Bibliothèque royale de la Cour de Saxe en fait l’acquisition, en 1739.

Les Codex, des biens très précieux

Inutile de dire qu’il est quasiment impossible pour le commun des mortels d’approcher de près un Codex. Ces derniers sont conservés à l’abri des regards dans des bibliothèques. Depuis peu, le Codex de Dresde peut être consulté depuis son ordinateur. Pour cela, il suffit de cliquer ici. Magie de la technologie, le Codex a été entièrement numérisé et rendu disponible au format PDF. On n’arrête pas le progrès !

>> Le Codex Grolier une supercherie ? Non, il est bien vrai !