Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Le 20 mars, c’est l’équinoxe de printemps. A Chichen Itza, une illusion d’optique attire tous les ans la foule. Quand le soleil décline, on peut voir le serpent descendre les marches de la grande pyramide Kukulkan…

La Pyramide Kukulkan de Chichen Itza © M.C.
La Pyramide Kukulkan de Chichen Itza © M.C.

Vous aimez les illusions d’optique ? Les bains de foule ? Alors allez visiter Chichen Itza le 20 mars ! Le jour de l’équinoxe de printemps, c’est la foule des grands jours dans la cité Maya-Toltèque. Pourquoi ? Parce que tous les ans, lorsque le soleil se couche, il dessine sur les marches de la pyramide Kulkulkan l’ombre d’un serpent qui descend et finit au ras du sol dans la gueule ouverte du serpent à plumes.

Une illusion d’optique qui fait le bonheur des locaux, mais aussi des touristes. Tous les ans, près de 20 000 personnes se regroupent sur le site. On peut aussi observer le phénomène la veille et le lendemain de l’équinoxe, à partir de 16 heures.

Une prouesse architecturale

Comment cela est-il possible ? Grâce à l’ingéniosité des architectes mayas. La grande pyramide Kukulkan de base carrée culmine à 30 mètres de hauteur. Elle est composée de neuf étages. Quatre grands escaliers orientés vers les points cardinaux mènent à une plateforme, le sanctuaire.

Le Castillo, ou pyramide de Kukulkan, recèle bien d’autres surprises. En effet, chaque escalier compte 91 marches, soit 364 au total. Si l’on rajoute le seuil du sanctuaire en haut de la pyramide, on obtient 365 marches… comme les jours de l’année solaire.