Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Chez les Mochicas, les femmes avaient le pouvoir. Une particularité propre à cette civilisation pré-incaïque qui fera l’objet d’une conférence animée par l’architecte et archéologue José Pineda.

Dame de Cao RSIZE

Lorsque les conquistadors ont débarqué au Pérou, ils sont tombés sur des villages dirigés par des femmes. Francisco de Toledo écrit ainsi à la couronne d’Espagne qu’il a été confronté aux « gens de la côte et des plaines qu’il appelait yungas. C’était des personnes très faibles. Dans la plupart des villages de la côte, elles gouvernaient et elles commandaient. Les femmes se nommaient les Tallaponas et dans d’autres parties les Capullanas. Celles-ci étaient très respectées. »

Parmi les plus célèbres dépouilles Mochicas découvertes dans le nord du Pérou, la Dame de Cao. Lorsque les archéologues ont découvert sa tombe, sur le site archéologique d’El Brujo, ils ont immédiatement su qu’il s’agissait d’une personne très importante. Les masques et les coiffes à plumes ont permis d’affirmer que c’était une femme et qu’elle dirigeait probablement la cité. Reconstituée en 3D, elle a été exposée au musée du Quai Branly.

Le samedi 9 mars, l’architecte et archéologue spécialiste des Mochicas, José Pineda, animera deux conférences sur cette riche civilisation à la Maison des Amériques Latines. La première aura pour thème le pouvoir féminin, et la seconde traitera de la « Vallée des Rois », un site toujours en cours de fouille qui recèle de merveilles. Attention, le nombre de places est limité et l’inscription obligatoire.

Conférences sur les Mochicas avec José Pineda, architecte et archéologue spécialiste des Mochicas. Le samedi 9 mars 2019 à 10h30 à la Maison des Amériques Latines, 3 rue Cassette 75006 Paris. Gratuit. Inscription obligatoire. Tel :  01 84 25 43 58. Lien pour s’inscrire en ligne en cliquant ici.