Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Véronique Roussely est ethnohistorienne et docteure en ethnologie de l’Université Paul-Valéry à Montpellier. Elle a écrit un livre sur Les combats rituels de Zitlala au Mexique…

Scène de bagarre à Zitlala (capture Youtube)
Scène de bagarre à Zitlala (capture Youtube)

A Zitlala, petite ville de 22 600 habitants située dans le Guerrero, une tradition remontant à l’époque précolombienne persiste. Elle est surnommée « Les combats Xochimilcas« . Mais en quoi consiste-t-elle au juste ? A l’époque, les Aztèques venaient en territoire Xochimilca enlever des femmes et faire payer des rançons. Pour se défendre, les hommes de la ville décidèrent de se vêtir de jupes et de se battre pour garder leurs femmes.

Depuis, la tradition demeure et des centaines de bagarres à mains nues se déroulent dans les rues de la ville. Tout le monde y prend part : hommes, femmes, enfants. Le but étant de se taper dessus, mais uniquement avec des poings.

Véronique Roussely, ethnohistorienne et docteure en ethnologie, en a fait l’objet de sa thèse et d’un livre intitulé Les combats rituels de Zitlala au Mexique édité par L’Harmattan. Jeudi 4 avril l’ouvrage de Véronique Roussely sera présenté à L’Institut culturel du Mexique à Paris.

Jeudi 4 avril à 19h, rencontre autour du livre de Véronique Roussel Les combats rituels de Zitlala au Mexique. Maison de l´Amérique Latine217, boulevard Saint Germain Paris 7e.