Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

La statue de Coatlicue, la Terre Mère, a été découverte à l’emplacement de l’actuel zocalo de Mexico le 13 août 1790. Son histoire est peu commune…

Coatlicue (Wikipedia)
Coatlicue (Wikipedia)

Au Musée National d’Anthropologie (MNA), la statue de Coatlicue tient une place importante dans la salle Mexica. Mais ce ne fut pas toujours le cas ! Découverte le 13 août 1790, à l’emplacement de l’actuel Zocalo, elle a été enterrée quelques mois après. Elle rappelait aux Indiens leur passé peut-on lire dans le livre Les Mayas et Les Aztèques*. Le poète Octavio Paz a même écrit à son sujet que « sa présence était considérée comme un affront à l’idée même de beauté ».

Il faut dire que la statue de Coatlicue est quelque peu effrayante. La représentation de la déesse de la Terre et de l’inframonde n’a pas de tête humaine mais deux têtes de serpent. Elle n’a pas de cou non plus. Ses pieds sont des griffes d’aigle et elle tient une tête de serpent dans les mains. Quant à sa jupe, elle est faite de serpents emmêlés. Enfin, elle porte un collier de cœurs et de mains coupées. Charmant !

Selon la légende Mexica, Coatlicue est la mère de Huitzilopochtli, le dieu de la guerre. Avant de lui donner naissance, elle était déjà mère de Coyolxauhqui et de Huitznahua. Lorsqu’ils apprirent que leur mère était enceinte, ils tentèrent de la tuer. C’est à ce moment-là que serait né Huitzilopotchli et qu’il les aurait vaincus.